Blog maman, enfants, bébé et famille

En ce début des vacances, notre tribu s’agrandit avec l’arrivée de ma belle-soeur et de ses  enfants. Après l’installation et la répartition dans les chambres d’amis, on en a profité pour prendre un thé et là, à la question : comment ça va ?, Vanessa a répondu : “ Au secours, j’ai des ados à la maison ! Ils me font devenir chèvre !!! “

Si vous trouvez que la vie est devenue un peu compliquée avec votre enfant ? Que vous vous demandez pourquoi ces sautes d’humeur ? Que vous vous demandez où est passé votre " bébé d’amour " ? Nul doute vous cohabitez bel et bien avec un ado !

Ce qui me donne envie de partager avec vous quelques trucs et astuces pour que la cohabitation ados-parents se passe bien pendant cette étape plus ou moins intense dans la construction de leur personnalité.

Les trucs à ne jamais dire à un adolescent

Même si ce n’est pas toujours facile à faire à moins d’être une experte en “ Méditation Zen “, ci-joint une liste non exhaustive :

Range/aère ta chambre" ; "Lave-toi, car tu ne sens pas bon "; " Ne dors pas avec le t-shirt de la journée" " Qu’est-ce tes cheveux sont gras !"; " Tu as un gros bouton !"; " Viens mettre/débarrasser la table"; "Arrête de te gaver de cochonneries avant le repas";  " C’est quoi, cette note ?" “ Tu as reçu ton dernier bulletin “ ;  "C'est qui ce garçon ?"; "Réponds-moi quand je te parle"; "Ne me parle pas sur ce ton"; “ Rentre à 17 h, je ne veux pas que tu traînes “ , “ Est-ce que tu as une/un amoureux ou amoureuse ?” “ On ne peut pas te faire confiance ”, “ Je te l’avais bien dit”

A l’adolescence, nos enfants changent physiquement, grandissent vite et gagnent en autonomie : ils sortent de l’enfance mais cherchent encore l’adulte qu’ils aimeraient être. Notre rôle est avant tout de maintenir une relation de confiance avec elle/lui, de favoriser une communication saine afin qu’il puisse continuer à demander votre avis sur les sujets importants : petit(e) ami(e) et sexualité, drogues et alcools…

Quelques pistes pour une bonne entente

Intéressez-vous à ses  hobbies (musique, activités sportives, objectifs d’avenir).

Consacrez-lui du temps en famille, et aussi rien qu’avec lui.

Prévoyez les questions qu’il pourrait avoir envie à vous poser pour être prêt le Jour J

Gardez votre calme, soyez digne de confiance et proposez votre aide

Evitez les monologues, restez bref et donnez des exemples concrets

Ne pas recourir aux interrogatoires à table devant les autres membres de la fratrie, préférez les moments de complicité moins formels en voiture.

Prenez du recul, posez le pour et le contre avant d’en arriver à la dispute

Ne pas fouiller dans ses affaires, il/elle a droit à son intimité aussi.

S’il ne tient pas ses engagements, établissez ensemble un “contrat”.

Plus un ado vous sentira à ses côtés, plus il sollicitera votre aide ou votre avis.

Donnez l’exemple et montrez-vous exemplaire.

Essayez de le guider dans sa réflexion mais surtout n’imposez rien.

Oui, oui je vous vois déjà venir me dire … plus facile à dire qu’à faire !

En résumé, pour éviter qu’il règne dans la maison une guerre ouverte, en tant que parent nous devons avoir une main de fer (poser les limites) dans un gant de velours (favoriser le dialogue) et tout faire pour établir une communication d’adulte à … adulte en devenir.

Et si vous avez envie de faire une comparaison entre l’Ado fille et l’Ado Garçon découvrez cet article http://toujoursjeunepere.over-blog.com/article-l-ado-gar-on-l-ado-fille-le-banc-d-essai-62035073.html

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire