Blog maman, enfants, bébé et famille

Avec l’été, vient la saison des festivals, concerts, bals etc...il est tentant de sortir flâner avec nos enfants en bas-âge pour prendre l’air frais et écouter de la bonne musique en plein air. Il est nécessaire pour les parents de préparer leurs enfants afin que la soirée ne tourne pas au cauchemar non seulement pour les enfants mais aussi pour nous, parents. Avec mon mari, nous adorons sortir en famille mais nous ne le faisons pas n’importe comment.

A quel âge peut-on emmener un enfant à un festival, concert…?

Généralement, l’entrée des concerts est interdite aux moins de 3 ans pour des raisons de sécurité. Cependant lors de manifestations familiales comme la fête de la musique ou les festivals en plein air, il est important de prendre des précautions pour préserver l’audition des plus-petits.

Sachez qu’une voix de conversation normale émet 60 décibels (DB), les bruits de rue, 80 db, une discothèque 110 db, un avion au décollage 130 db, à 100 m de distance.

Si toutefois vous souhaitez profiter des plaisirs de la musique en famille, il est indispensable de mettre un casque anti-bruit ou des bouchons d’oreille aux looks et couleurs plus fun aujourd’hui. Attention toutefois, les ORL déconseillent de mettre des casques aux enfants et bébés qui ont un système auditif immature..

Le mieux serait de les confier à un tiers puisqu’au-delà du volume sonore, c'est le cumul de la durée et de l’intensité de son qui peuvent détériorer l’audition de façon irrémédiable (destruction des cellules ciliées)

Expliquer aux enfants comment se comporter ?

Sur place, il est interdit de se mettre contre les baffles, enceintes. Si c’est en plein air, faites des pauses pour reposer votre oreille en vous éloignant du concert et ce, même si vous avez les oreilles protégées.

Certains lieux comme les stades à moitié couverts, ne sont pas bien sonorisés, et le son (effet reverbe) devient donc un danger pour nos oreilles, essayez dans ce cas de vous éloigner des murs ou du plafond.

Pour les enfants en bas âge, on leur met un beau bracelet avec votre numéro dessus. Pour les plus grands, on convient d’un point de Rdv en cas de perte, de bousculade...

Les bruits au quotidien

D’une manière générale, il faut aussi veiller chez soi ou en voiture au volume sonore de la musique, télévision (et autres) et interdire à l’enfant de s’endormir en écoutant de la musique avec les écouteurs : cela est nocif non seulement pour l’oreille mais aussi pour son développement cognitif. A la maison, on instaure des règles d’utilisation du smartphone, tablettes...

Pour un sommeil réparateur, l’OMS conseille de ne pas dépasser les 30 décibels, et les pointes sonores à partir de 45 db sont dangereuses.

Les ados aussi ne sont pas en reste. La plupart des adolescents écoutent de la musique sur le trajet de l’école à la maison. Pour couvrir les bruits, ils montent le volume à fond, jusqu’à 90db. Or une écoute prolongée avec une haute intensité sonore se révèle être un cocktail explosif pour les oreilles. “Notre capital auditif à la naissance s’use naturellement mais il peut aussi s’user précocement en raison d’expositions intensives et prolongées.” Faites-en de même avec eux.

 

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire